Tenir le cap épistémologique en thèse Cifre

Olivia Foli est maîtresse de conférences en sociologie au CELSA (Université Paris Sorbonne), elle s’intéresse à l’interaction entre travail et communication. Marlène Dulaurans est maîtresse de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université Bordeaux Montaigne. Elle est spécialisée en communication publique et politique.

En 2013, à l’issue de leurs recherches doctorales respectives, elles co-rédigent un article pour la revue Études de communication et proposent une prise de recul sur l’expérience de la recherche en convention CIFRE. Intitulée “Tenir le cap épistémologique en thèse CIFRE. Ajustements nécessaires et connaissances produites en contexte”, l’ensemble de l’article est disponible en suivant ce lien.

Olivia Foli et Marlène Dulaurans, « Tenir le cap épistémologique en thèse Cifre. Ajustements nécessaires et connaissances produites en contexte », Études de communication [En ligne], 40 | 2013, mis en ligne le 01 juin 2013, consulté le 24 janvier 2018. URL : http://journals.openedition.org/edc/5118 ; DOI : 10.4000/edc.5118

Marketing interne et « écoute » des salariés dans un service de communication : retour sur une thèse CIFRE en SIC

Laurent Morillon est maître de conférence habilité à diriger des recherches en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Toulouse. Animateur de l’équipe Organicom du LERASS (EA 827), ses recherches portent sur les pratiques et modèles épistémologiques des acteurs en contexte organisationnel, notamment les chercheurs en communication des organisations et les communicants. Entre 1997 et 2000, il a bénéficié d’une convention CIFRE afin d’effectuer une recherche doctorale en SIC. En 2006, il revient sur cette expérience pour la revue Market Management. Voici le résumé de l’article :

Dans un contexte mouvant et incertain les dirigeants attendent de leurs salariés compétence, initiative et implication. Le marketing interne naît de la volonté d’adopter l’approche des motivations et des promotions à l’intérieur de l’entreprise. Entre 1997 et 2000, à la fois salarié et chercheur, nous avions pour mission d’élaborer des « écoutes » auprès des salariés afin de développer la qualité des supports de communication interne. Utilisation de résultats de recherches à des fins professionnelles, valeur scientifique de ces recherches, place et statut du chercheur, la mise en œuvre de recherches actions pose de nombreuses questions d’ordre éthique.

La notice de l’article est disponible en suivant ce lien : https://www.cairn.info/revue-market-management-2006-4-p-84.htm